Pompe à chaleur en hiver : stop aux préjugés ! - ClimeHome

Pompe à chaleur en hiver : stop aux préjugés !

Pompe à chaleur en hiver : stop aux préjugés !​

Vous avez lu quelque part qu’une pompe à chaleur n’était pas suffisante pour chauffer une maison lorsque les températures extérieures descendent en dessous de 0°C.
Mais qu’en est-il exactement ? Est-ce si économique ? Vous faudra-t-il prévoir un autre mode de chauffage ? ClimeHome répond à vos questions.

Pompe à chaleur en hiver

Les idées reçues sur la pompe à chaleur.

Les préjugés ont la vie dure et l’on entend souvent que la pompe à chaleur, malgré des avantages indéniables en matière d’économie d’énergie et d’écologie, présente des inconvénients importants. En effet, elle serait trop bruyante et consommerait trop d’électricité. De plus, en cas de température négative, un chauffage d’appoint serait obligatoire pour ne pas souffrir du froid, la pompe à chaleur ne pouvant plus assurer son rôle sans de bonnes conditions climatiques… Des affirmations qui ne correspondent pas à la réalité !

Les avantages de la pompe à chaleur.

La pompe à chaleur est un système de chauffage confortable et facile à utiliser. Elle chauffe bien et atteint rapidement une température stable et agréable. Complètement autonome, la PAC peut aussi produire l’eau chaude sanitaire.

Le principe de base est simple : en exploitant les calories présentes dans l’air ambiant, la pompe à chaleur fournit trois voire quatre fois plus (pour les plus puissantes) d’énergie qu’elle n’en consomme. Elle permet donc d’importantes économies d’énergie.

Grâce à l’utilisation de l’air, la pompe à chaleur s’avère être un mode de chauffage propre et sans rejet dans l’environnement. Pratique, elle ne nécessite pas l’usage de combustible encombrant à stocker.

Plébiscitée en réhabilitation, elle se substitue judicieusement à une chaudière au fioul sans changement du circuit de chauffage ou du plancher chauffant.

Autre bonne nouvelle, la PAC entre dans le dispositif d’aides financières pour la rénovation énergétique prévu par le gouvernement. Vous pouvez ainsi percevoir jusqu’à 10 000 € pour remplacer votre mode de chauffage grâce à MaPrimeRénov’ et les primes CEE.

Une nouvelle génération de pompes à chaleur plus performantes.

Pour répondre aux exigences des utilisateurs en termes de performance et de confort, les fabricants de pompes à chaleur ne cessent d’améliorer leurs produits. Aujourd’hui, des modèles plus innovants restent très compétitifs jusqu’à -7°C, voire de -15° à -20°C pour les plus puissants. Dans ces conditions, il n’est plus nécessaire d’habiter dans une zone tempérée pour profiter des avantages de la pompe à chaleur. Même si l’extraction des calories de l’air est plus énergivore en cas de température négative, cette dépense d’énergie supplémentaire demeure plus économique qu’un chauffage électrique classique. Le recours à un chauffage d’appoint n’est généralement pas nécessaire lors des périodes de grand froid.

Les axes d’amélioration portent également sur l’acoustique et les modèles récents sont pratiquement silencieux pour ne plus occasionner de nuisances sonores.

Bien dimensionner et positionner sa PAC.

Pour vous garantir une rentabilité maximum, quelques précautions sont à prendre en compte avant l’installation d’une pompe à chaleur dans votre maison :

  • Le dimensionnement de la pompe à chaleur doit être adapté à la taille de votre logement et sa localisation géographique. En cas de sur ou de sous dimensionnement, l’appareil fonctionne en continu pour atteindre la température désirée et occasionne ainsi une surconsommation d’énergie. En haute montagne, la pompe à chaleur doit nécessairement être plus puissante que dans une zone plus tempérée pour répondre à la demande de chauffage plus importante.
  • L’emplacement de l’unité extérieure a aussi son influence. L’exposition directe aux conditions climatiques hivernales et aux vents dominants peut nuire à la performance de l’équipement et même l’endommager.
  • Il est important également de vérifier les performances de l’isolation de votre maison. En effet, la pompe à chaleur est programmée pour atteindre la température choisie et elle ne s’arrêtera pas tant que cette dernière n’est pas atteinte. Si l’isolation n’est pas suffisante, la chaleur produite s’échappera par le toit et les murs en occasionnant une surconsommation d’énergie conséquente.

Un dégivrage intégré.

Quand votre pompe à chaleur est soumise à la variation des conditions climatiques, de la condensation peut se former dans l’unité extérieure. S’il existe un écart de température entre l’air chauffé et l’air extérieur, du givre se forme. Dans ce cas, la pompe à chaleur s’adapte automatiquement et active son mode dégivrage. Ce cycle de quelques minutes environ va faire fondre le gel accumulé qui peut endommager le moteur en entravant son fonctionnement. Techniquement, le compresseur inverse son cycle et génère de la chaleur pour faire fondre la glace. Une fois, l’opération effectuée, la PAC reprend son fonctionnement normal.

Il est possible de prévenir la formation de ce givre, il existe quelques gestes simples :

  • Évitez les fortes variations de température entre le jour et la nuit et pendant vos absences.
  • N’éteignez jamais votre pompe à chaleur, elle doit toujours être allumée pour se réguler automatiquement en fonction des consignes du thermostat.
  • Réglez la température de votre eau chaude sanitaire au plus juste par rapport à vos besoins. Le trop chaud n’est pas synonyme du mieux.
  • Quand cela est possible, installez le groupe extérieur sur la façade sud pour qu’il profite de la chaleur du soleil et soit protégé des vents froids.
  • Enfin, pourquoi ne pas le protéger par un cache ? C’est très efficace et en plus c’est joli !

L’importance de l’entretien.

Pour garder votre pompe à chaleur en bon état de marche et conserver ses performances dans le temps, un entretien régulier est indispensable. Il est même obligatoire de faire vérifier son installation par un spécialiste tous les 2 ans. Cette intervention allonge la durée de vie de votre pompe à chaleur et préserve votre confort et vos économies d’énergie.

Entre deux visites, vous pouvez agir au jour le jour en déblayant le groupe extérieur des dépôts de feuilles mortes, de branchage ou de neige afin assurer la bonne circulation de l’air.

Pour vous accompagner, ClimeHome vous propose des contrats d’entretien pour garantir la maintenance régulière de votre matériel et conserver longtemps tous ses avantages.

Une question, un rendez-vous ?

Notre équipe reste à votre écoute.
Illustration de l'équipe ClimeHome
Logo de l'Occitanie la région à énergie positive
Logo de l'Occitanie la région à énergie positive

Installation en Occitanie

L’équipe ClimeHome intervient dans une grande partie de la région Occitanie, rencontrez un conseiller proche de chez vous :

Ariège (09)
Pamiers
Foix
Saint-Girons
Lavelanet
Saverdun
Mazères

Haute-Garonne (31)
Toulouse
Saint-Gaudens
Auterive
Revel
Grenade
Fronton

Gers (32)
Auch
L’Isle-Jourdain
Fleurance
Lectoure
Vic-Fezensac
Gimont

Tarn (81)
Albi
Castres
Gaillac
Graulhet
Lavaur
Mazamet

Tarn-et-Garonne (82)
Montauban
Castelsarrasin
Moissac
Caussade
Montech
Valence-d’Agen

Aveyron (12)
Rodez
Onet-le-Château
Villefranche-de-Rouergue
Luc-la-Primaube

Aude (11)
Carcassonne
Castelnaudary
Limoux

Hautes-Pyrénées (65)
Lannemezan